Sens PDF

Les films sont classés dans sens PDF’ordre chronologique de leur réalisation. Chacun est libre d’entrer dans cette œuvre par la porte de son choix et de se construire un ordre personnel selon sa propre sensibilité. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Du point de vue de la physiologie, les sens sont les systèmes de récepteurs de la perception.


Riche de vingt siècles d’histoire, Sens, aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, est une ville discrète où rien ne se livre que l’on n’ait d’abord cherché. À mi-chemin entre vagabondage et pèlerinage, Anne Le Maître raconte cette ville, sa ville. Sa grandeur et son quotidien, ses saisons et ses
siècles. Car pour qui accepte de ralentir et de prendre le temps de la contemplation, que de trésors : l’antique cathédrale, les églises et les jardins, la rivière, les vieilles pierres qui savent si bien boire la lumière, et jusqu’aux zones industrielles pleines de poésie. Avec pour seul guide l’affection de qui a grandi à l’ombre de ses murs, flâné au gré de ses rues, à l’écoute. Pour en ramener une poignée de dessins et de mots…

Il est communément admis en Occident, depuis Aristote que l’être humain possède cinq sens. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Les cinq sens, Aristote : la vue, l’odorat, le goût, l’ouïe et le toucher. L’influx nerveux est ensuite codé sous forme de potentiels d’actions et l’information transmise à des régions spécialisées du cerveau. Il n’y a pas d’accord véritable des neurophysiologistes sur le nombre exact de sens chez l’humain et les autres animaux. La multiplicité des rapports entre le monde sensible et le monde intelligible laisse augurer des difficultés rencontrées dans la recherche d’une définition précise. Une définition largement répandue et mais restreinte ordonne le monde sensible selon cinq sens : goût, odorat, ouïe, vue et toucher.

Mais il est admis que la perception sensorielle des animaux est en fait plus vaste. Ces sens et d’autres ne rentrent pas dans les cinq sens couramment connus. Les pigeons ou les dauphins sont capables de percevoir les lignes du champ magnétique terrestres ou ses variations. Une discipline controversée, la métapsychique, a proposé à différentes époques, un sixième sens qui permettrait la communication entre l’être vivant et d’autres êtres vivants, sans que soient connus les organes de perception, les énergies et mécanismes médiateurs, ou les organes effecteurs, à la source de ces phénomènes. Malebranche rattachait le monde réel à la raison et le monde sensible à un monde illusoire et trompeur. Sur une base culturelle et non scientifique, ce ne sont pas toutes les sociétés qui admettent la division du monde selon cinq sens. De par cette définition assez vaste, plusieurs sens peuvent être identifiés.

L’inventaire de ces sens peut d’ores et déjà s’enclencher par la définition aristotélicienne retenant ces cinq sens. Aristote, en opposition avec Platon, décrivait l’apprentissage des règles qui gouvernent les rapports physiques des éléments entre eux, la construction des lois universelles, comme fondée sur nos sens. Tous les animaux présentent des récepteurs sensoriels leur permettant de percevoir le monde autour d’eux, incluant plusieurs de ceux précités, valables pour les humains. Cependant les mécanismes et capacités peuvent varier. Par exemple, les chiens ont un sens de l’odorat plus fin que chez les humains, bien que le mécanisme mis en jeu soit le même. Les mites ont des récepteurs olfactifs sur leurs antennes, et des récepteurs aux vibrations sonores sur leurs ailes.

La partie la plus importante de l’œil est le globe oculaire qui est le véritable organe de la vue. Beaucoup d’espèces de poissons, requins, raies, peuvent sentir des modifications du champ électrique dans leur proximité immédiate. La magnétoception est la capacité à détecter des variations de champ magnétique. Elle est couramment observée chez les oiseaux, c’est d’ailleurs ce même sens qui leur permettrait de s’orienter lors de leurs migrations à l’aide du champ magnétique terrestre. On doit également l’inférer chez certains mammifères comme les bovidés : les vaches tendent à orienter l’axe longitudinal de leur corps selon l’axe du magnétisme terrestre. Cette constatation statistique concerne aussi bien les vaches broutant que les vaches ruminant allongées. On a également fait cette constatation chez les cervidés.