Paris, capitale des ducs de Bourgogne PDF

Charles-Emmanuel II, duc de Savoie de 1638 à 1675. Bourgogne, puis d’un territoire plus vaste, au sein du Saint-Empire. Savoie, avant de devenir un terme principalement administratif désignant la Savoie actuelle, à la suite paris, capitale des ducs de Bourgogne PDF l’acquisition du titre de roi de Sardaigne par les ducs de Savoie.


Le duc de Savoie devient à cette date roi de Sardaigne et les États de Savoie deviennent États sardes. Le titre de duc de Savoie ainsi que tous les autres titres de noblesse savoyards sont détruits avec l’annexion de la Savoie par la France, en 1860. 1861, les rois de Sardaigne préféreront le titre de roi d’Italie. Le surnom de aux Blanches Mains est postérieur. Son épouse est Auxiliende ou Ancilie, probablement issue de la famille des Anselmides. Verone, les chroniqueurs racontent qu’on refusa de laisser entrer sa suite dans la ville. Pietro I di Savoia Denaro Segusino.

Il épouse Agnès de Poitou avec qui il aura deux filles. Sa fille, Adélaïde, épouse Louis VI le Gros. Il obtient le titre de comte du Saint Empire et vicaire perpétuel pour le Piémont et la Lombardie en 1111, vice-roi d’Arles, abbé séculier de Saint-Maurice d’Agaune. Il épouse Gertrude, puis Mathilde d’Albon de Viennois. Il se marie quatre fois : Faydiva de Toulouse, puis Gertrude de Flandre, puis Anna Klementia Von Zärhingen et Béatrix de Mâcon et de Vienne. 10 enfants dont 3 fils lui succèderont et de Thomas II de Piémont.

Il inaugure une politique gibeline après une période guelfe de ses prédécesseurs. Il épouse Anne de Bourgogne, puis Cécile des Baux. Il hérite de la charge comtale à 9 ans. Sa mère, Cécile des Baux, est régente avec son oncle, Thomas de Piémont. Il meurt, à 19 ans, des suites de ses blessures en captivité en 1263, après une fougueuse aventure pour prendre Turin. Lausanne, d’acquérir le pays de Vaud. Dernier des huit fils du comte Thomas, il était encore moins destiné à ce titre lorsque son frère Pierre décède en 1268.