Orchidées : Guide de l’amateur PDF

Bulbophyllum orchidées : Guide de l’amateur PDF a genus of mostly epiphytic and lithophytic orchids in the family Orchidaceae. Plants in the genus bulbophyllum are epiphytic or lithophytic sympodial herbs with thread-like or fibrous roots that creep over the surface on which they grow. The stem consists of a rhizome and a pseudobulb, the latter with one or two usually fleshy or leathery leaves.


Le monde des orchidées est fascinant. Il offre une extrême diversité de formes et de couleurs que ne reflètent pas les espèces les plus courantes dans le commerce. Ainsi, la fleur de Phalaenopsis est l’emblème d’un groupe qui réunit des espèces minuscules et d’autres dix fois plus grandes, des espèces de couleur unie et d’autres bariolées, mouchetées, zébrées, veloutées, luisantes, frangées… aux fleurs ayant l’aspect d’animaux, dragon, abeille, colombe, ou ressemblant à celles d’autres plantes, comme la tulipe. Les orchidées sauvages sont soumises à des conditions de vie très différentes, car elles poussent dans des zones tropicales, intertropicales ou tempérées : Dendrobium speciosum vit dans le Queensland australien, où la température tombe à 2 °C en hiver; Dendrobium leonis vit en Thailande, où elle ne descend jamais au-dessous de 18 °C. La connaissance précise du milieu naturel de chaque espèce, qu’elle appartienne ou non à un même sous-groupe, est indispensable à leur culture. C’est ce que propose ce livre, pour chacune des 500 espèces présentées. Le volume est conçu en deux parties : 1a première est consacrée à l’histoire de la fascination que les orchidées exercent sur les hommes, à leur biologie, aux manières de les nommer et de les classer, aux règlements qui les protègent, à leur multiplication et leur culture en appartement et en serre ; la seconde partie présente 500 espèces, classées en 70 genres, et précise les données essentielles à leur culture. Ce livre invite l’amoureux des plantes à découvrir les orchidées et lui offre, ainsi qu’à l’amateur ou au collectionneur, la possibilité de cultiver des espèces rares.

The genus Bulbophyllum was first formally described in 1822 by Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars in his book Histoire particulière des plantes orchidées recueillies sur les trois Iles Australes d’Afrique, de France, de Bourbon et de Madagascar in which he described eighteen species of Bulbophyllum. This large number and the great variety of its forms make the genus a considerable challenge for taxonomists: 120 sections and subgenera have been listed. The erect to pendent inflorescence arises laterally from the base of the pseudobulb. The flower form has a basic structural blueprint that serves to identify this genus.

But this form can be very diverse : compound or single, with few to many flowers, with the resupinate flowers arranged spirally or in two vertical ranks. Many Bulbophyllum species have the typical odor of rotting carcasses, and the flies they attract assist in their reproduction through pollination. The fabulous and bizarre species that compose this large genus have been the focus of orchid collectors for over a century. The plants require high humidity combined with good air movement and most of them are ever-blooming – flowering continuously throughout the year. They grow best at moderate light levels, but do not in deep shade. They are considered moderate-to-difficult to cultivate, and require a controlled growing environment to achieve some degree of success. The plants’ growth habit produces widely spaced pseudobulbs along cord-like rhizome sections, and most of these plants are best accommodated on plaques.