Marie-Adelaide de Savoie, mère de Louis XV PDF

Marie-Adélaïde de Savoie, née en 1685 et morte marie-Adelaide de Savoie, mère de Louis XV PDF 1712, est une princesse issue de la maison de Savoie, duchesse de Bourgogne puis dauphine de France. Sa mère, sa grand-mère et son arrière-grand-mère sont françaises.


La princesse sera très proche de sa grand-mère la duchesse douairière de Savoie née Marie Jeanne Baptiste de Savoie-Nemours. Son mariage avec le duc de Bourgogne mit un terme à l’austérité de la Cour pour des festivités fastueuses malgré le retour du roi à la dévotion. Elle aimait la fête, la chasse, les plaisirs, mais se souciait beaucoup des autres. En 1700, elle assiste au mariage de Pierre de Montesquiou d’Artagnan, au Plessis-Picquet. En tant que future dauphine de France, et étant donné que la reine Marie-Thérèse était morte en 1683 et la dauphine Marie-Anne en 1690, Marie-Adélaïde tint, durant tout le temps où elle fut duchesse de Bourgogne puis dauphine et bien qu’elle n’ait que 12 ans à son arrivée en France, le rôle de reine. En 1711 à la mort de son beau-père, Marie-Adélaïde de Savoie devint dauphine de France, et son mari dauphin. Duchesse de Bourgogne, enfant terrible de Versailles , Études sur le XVIIIe siècle, vol.

Martial Debriffe, La duchesse de Bourgogne, mère de Louis XV, Univers Poche, 2013, 166 p. Yvonne Brunel, Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne, 1685-1712, Éditions Beauchesne, coll. Figures d’hier et d’aujourd’hui , 1974, 254 p. Louise de Cléron, Souvenirs d’une Demoiselle d’honneur de Mme la Duchesse de Bourgogne, Paris, Michel Lévy, 1861. Fiorenza Orsini, cette biographie livre une part de l’intimité de la duchesse.

Dossiers sur le site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie – Sabaudia. Frédéric Meyer,  La Savoie moderne , sur sabaudia. Une biographie et quelques éléments sur Marie-Adélaïde de Savoie sur leblogdesmenines. L’Histoire insolite, Paris, Perrin, 1982, 427 p. Rechercher les pages comportant ce texte. Description de l’image Coat of arms of Marie Joséphine Louise of Savoy as Countess of Provence.

Après la chute du ministère austrophile de Choiseul dont l’action s’était concrétisée en 1770 par la mariage du dauphin de France avec l’archiduchesse Marie-Antoinette, la politique française tend à se rapprocher du royaume de Sardaigne. En 1775, c’est Clotilde de France qui épouse le frère aîné de Marie-Joséphine et de Marie-Thérèse Charles-Emmanuel de Sardaigne. Marie Joséphine Louise de Savoie, gravure vers 1775. Son union avec le futur Louis XVIII fut sans postérité, mais bien consommée malgré les rumeurs, puisque la comtesse de Provence fit deux fausses couches avérées. Louis-Stanislas la délaissa rapidement, préférant la compagnie de  gens d’esprit  à celle de son épouse.