Les Saisons avec Uki PDF

Ils sont principalement destinés aux citadins qui ne sont généralement pas assez riches pour s’offrir une peinture. De belles courtisanes, des sumotoris les Saisons avec Uki PDF, ainsi que des acteurs de kabuki populaires sont ainsi dépeints se livrant à des activités plaisantes pour l’œil. Par la suite, les paysages connaissent également le succès. La démocratisation de l’art apportée par l’estampe ne va cependant pas sans quelques contreparties.


Au printemps, il fait beau et on s’occupe des fleurs. En été, il fait chaud, et on s’amuse dans l’eau… Uki nomme et précise les quatre saisons non sans y ajouter une pirouette finale : toute l’année, quelle que soit la saison, la nuit, on fait dodo!

Les sujets politiques et les personnages dépassant les strates les plus humbles de la société n’y sont pas tolérés et n’apparaissent que très rarement. Bien que la sexualité n’y soit pas autorisée non plus, elle n’en est pas moins présente de façon récurrente. Les artistes et les éditeurs sont parfois punis pour la création de ces shunga au caractère sexuel explicite. 50 jours pour avoir produit des estampes représentant la femme et les cinq concubines d’un célèbre personnage de l’histoire récente, Hideyoshi. On voit ici la façon dont Shunman utilise les nuances de gris pour produire un de ses chefs-d’œuvre, malgré les limitations imposées par la censure. De façon plus anecdotique, mais très révélatrice de l’attitude des autorités envers le monde de l’ukiyo-e, les édits de censure allèrent, à partir de 1793, jusqu’à interdire de faire figurer le nom des femmes sur les estampes qui les représentaient, à la seule exception des courtisanes du Yoshiwara. Meiji qui se poursuit jusqu’en 1912.

Estampe bouddhiste antérieure à l’ukiyo-e, vers 1590. Fudō, un des douze deva, au milieu des flammes. Ce furent d’abord des gravures sur bois d’origine bouddhiste, comportant des images sacrées et des textes. Les sources d’inspiration sont à l’origine les contes et les œuvres d’art chinois.