Les grandes affaires criminelles PDF

Comme nous l’avions annoncé dans les Clés de la presse du 8 février, Alain Weill s’apprête à devenir, via sa société News participation, l’actionnaire majoritaire de l’Express avec une feuille de route résolument disruptive. Jean-Paul Dietsch, le directeur de l’Les grandes affaires criminelles PDF-OJD, n’est pas mécontent.


De Gilles de Rais à Mesrine, les affaires criminelles qui ont secoué la France !

Dans un récit clair et haletant, revivez les aventures dramatiques et effrayantes de : Ravaillac, Lacenaire, l’Auberge rouge, la Bande à Bonnot, Landru, Marie Besnard, du Docteur Petiot, de Pierrot le Fou, etc.

Découvrez également les dernières hypothèses concernant les affaires non résolues (Seznec, Dominici, etc.)

Plus de quarante documents originaux en fac-similé permettent au lecteur de plonger au cœur des affaires : pièces des dossiers judicaires, Une des journaux de l’époque, rapports de police ou d’autopsie, photos inédites… et même des lettres de criminels !

Des dossiers sur l’histoire de la police, la peine capitale, le monde de la pègre ou les progrès de la police scientifique viennent étayer le propos et apporte un éclairage thématique

Philippe Rincé, l’ACPM-OJD est désormais en mesure de livrer chaque mois les chiffres de fréquentation de l’application Snapchat pour la France. C’est la première plateforme à s’être soumise aux règles OJD, nous explique-t-il dans un entretien aux Clés de la presse. Brut lancera, le 15 février en France, son site Internet Brut. C’est intéressant de tester Brut en tant que média de destination et d’entrer dans l’univers de la recherche via un navigateur, estime Renaud le Van Kim, l’un des quatre fondateurs du pure-player. Nous envisageons le retour à la croissance du chiffre d’affaires pour Libération en 2019, affirme-t-il.

Ce serait une première depuis dix ans ». Le fruit d’une stratégie axée sur une digitalisation à marche forcée et une refonte éditoriale autour de la recherche de contenus exclusifs et de l’investigation. 5 février, les ventes en ligne ont continué de progresser en 2018. Les Français ont dépensé pas moins de 92,6 milliards d’euros sur Internet l’année dernière.

Lille, Lyon, Toulouse et Nantes, vivant de l’abonnement à ses contenus. Pour faciliter la vie de ses lecteurs, le pure-player annonce le lancement d’une application gratuite, exclusivement pour ses abonnés. Elle constitue une nouvelle étape importante dans le développement de Mediacités, explique son fondateur, Jacques Trentsaux. Franck Riester, ministre de la Culture, a profité de la cérémonie de ses vœux aux professionnels du secteur, la semaine dernière, pour détailler « les deux grands chantiers législatifs qui sont devant nous cette année » : la réforme de la loi audiovisuelle et l’adoption d’un dispositif visant à « retisser un lien de confiance entre les Français et les médias traditionnels ». D’une année sur l’autre, le marché de la publicité digitale conforte ses tendances principales, et ce n’est pas vraiment en faveur des médias. 4,876 milliards d’euros de chiffre d’affaires net.

La négociation porte sur la cession de Gulli et ses déclinaisons internationales, Canal J, Tiji, Elle girl TV, MCM, MCM top, RFM TV, ainsi que les régies publicitaires associées. Explicite, le site d’information fondé par des anciens d’i-Télé, n’a pas trouvé son modèle économique, ni réussi une nouvelle levée de fonds, et va déposer le bilan dans les prochains jours, moins d’un an après son lancement, a annoncé sa direction, le 31 janvier, à l’AFP. Pour installer un média, il faut du temps et des moyens », explique son directeur de la publication, Olivier Ravanello. Nous n’avons aucun regret, il faut repenser la façon dont on délivre l’information. A tout juste 4 ans, Brief.

Créé à l’initiative de Laurent Mauriac, ancien journaliste de Libération et cofondateur de Rue89, le pure-player d’information propose une nouvelle façon de traiter l’actualité. Les difficultés financières de l’Humanité ne sont pas nouvelles, elles sont même récurrentes depuis des années, mais le quotidien communiste a franchi, le 25 janvier, une étape supplémentaire dans sa descente aux enfers avec un placement sous protection du tribunal de commerce de Bobigny. Le Sénat a adopté, le 24 janvier, une proposition de loi tendant à créer un droit voisin au profit des agences de presse et des éditeurs de presse. Si l’actualité, riche en événements, a suscité un fort intérêt des Français, la confiance envers les médias s’est effondrée pour la télévision, la presse écrite et même la radio, atteignant des scores historiquement bas, révèle le 38ème baromètre la Croix-Kantar 2019 sur la confiance des Français dans les médias. Dans une interview publiée le 19 janvier sur le site de Challenges, Denis Olivennes confirme ce que nous avions laissé entendre dans les Clés de la presse du 15 janvier : il prendra bien la présidence non exécutive de Czech média invest France, la structure mise en place par Daniel Kretinsky après l’achat, auprès de Lagardère active, de huit magazines dont Elle, Version femina ou Télé 7 jours. L’opération « sera définitive début février. Interrogé en marge d’une conférence Mid cap le 17 janvier, Ernesto Mauri, le Pdg du groupe Mondadori, a confirmé la cession imminente de sa filiale française à Reworld média.

Les négociations se passent bien, le délai sera court, a-t-il affirmé. Nous en sommes aux aspects légaux, parce que dans un contrat de ce type, la cession d’une entreprise comme celle-ci, les aspects légaux sont nombreux ». Claude Perdriel, le 16 janvier, lors d’un point presse. Ces fonds supplémentaires seront destinés, à partir d’avril, à financer un plan de développement visant à augmenter les ventes en kiosque. 2019 s’annonce dans la continuité de 2018.

Avec la cession de la grande partie de son activité presse, le groupe Lagardère tourne une page de son histoire dans les médias. Cette activité, qui regroupent Europe 1, Paris match, le Journal du dimanche, Lagardère live entertainment, Elle international, Virgin radio et RFM, est désormais dirigée par Constance Benqué, jusque-là directrice déléguée. Les lecteurs assidus de la presse ont eu une mauvaise surprise en attaquant cette nouvelle année : les principaux quotidiens nationaux ont une nouvelle fois décidé d’augmenter leur prix de vente en kiosques. Raison invoquée : la nécessité d’accroître les investissements, notamment sur le numérique.

Après Prisma média, qui a lancé Miou en mars dernier, le groupe Uni-médias s’attaque à son tour au marché des animaux de compagnie. Au départ, l’idée est née au sein de la rédaction de Détente jardin, avec un hors-série sur les chiens et chats. Nous nous sommes alors rendu compte que le potentiel était très important, puisqu’une famille sur deux possède en France un animal de compagnie, nous explique un porte-parole du groupe. En presse, pas de surprise non plus. Snap Inc a lancé, le 19 novembre en France, sa nouvelle fonctionnalité Shows, avec treize éditeurs partenaires, a annoncé son Pdg, Emmanuel Durand, lors d’une conférence de présentation. Comme nous l’avions révélé dans les Clés de la presse du 9 novembre, la rédaction de Télé loisirs a lancé, le 21 novembre, en partenariat avec les Editions Prisma et Telfrance, le producteur de la quotidienne de France 3, le magazine officiel de Plus belle la vie. Un rendez-vous trimestriel, vendu 9,99 euros, dans lequel les fans de la série auront droit à 112 pages d’articles, dossiers, coulisses, interviews, photos et autres goodies papier.