Les bonsaï PDF

Please forward this error screen to tansy. Les bonsaï PDF au début des années 1990.


Dans les grandes villes japonaises, on trouve des fleuristes spécialisés dans les kokedama ou des espaces consacrés au kokedama dans certains grands magasins. Cette mise en situation très particulière des plantes met celles-ci en valeur et la mousse donne un aspect très naturel à la conception. Le kokedama trouve son origine dans le mariage de plusieurs techniques ancestrales existantes au Japon. Les kusamono sont dits plantes d’accompagnement car placés à côté d’un bonsaï pour indiquer la saison. Bonsaï : arbre contraint à rester de petite taille et planté dans une poterie traditionnelle. Le bonsaï véhicule l’image – stéréotypée – d’une personne d’âge mûr, en retraite qui consacre une grande partie de son temps à s’occuper minutieusement de ses chers arbres nains. Cette image d’Épinal a évolué, grâce à ce que l’on appelle le modern bonsaï.

Il reste que les techniques mises en œuvre et le temps qu’il faut consacrer pour entretenir un bonsaï les réservent aux amateurs avertis. De ce constat est né le kokedama. Le bonsaï traditionnel demande également un lieu d’exposition spécifique dit tokonoma. Aussi, si l’on ne dispose pas du traditionnel tokonoma, on peut tout simplement utiliser le kokedama comme composition végétale décorative. Ce plaisir de création et de décoration, associé à sa facilité d’entretien et cette proximité avec la nature correspond plus aux aspirations des nouvelles générations et a suscité un véritable engouement au Japon. Il existe diverses techniques, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Les proportions des différents constituants varient beaucoup en fonction des exigences de la plante.