Le soufisme: Histoire, fondements, pratique PDF

Le soufisme: Histoire, fondements, pratique PDF article est une ébauche concernant l’islam. Il est au cœur de la pratique du soufisme.


Apparu dès l’aube de l’islam, le soufisme est la dimension spirituelle et ésotérique de la révélation coranique. Il se fonde sur la contemplation des réalités invisibles du monde et sur la recherche de la sagesse.

Conçu par un spécialiste reconnu du sujet, ce guide propose une introduction à l’histoire, aux fondements et aux pratiques du soufisme. Vivant et pédagogique, il commence par faire la chasse aux idées reçues, pour présenter ensuite la démarche soufie dans ses divers aspects.

L’histoire – L’expérience – Les pratiques

Coran, au verset 45, il est dit que ce qu’il y a de plus grand c’est le rappel d’Allah. Invoquez souvent le nom de Dieu ! Invoque ton Seigneur quand tu oublies, et dis :  il se peut que mon Seigneur me dirige vers ce qui est plus proche que cela du chemin droit. Nous étions chez le Prophète lorsqu’il nous demanda : « Est-ce que l’un d’entre vous serait capable d’acquérir chaque jour mille bonnes actions ? L’un de ceux qui étaient en sa compagnie rétorqua : « Comment pourrait-on acquérir mille bonnes actions ? Le dhikr a une importance particulière dans le soufisme.

Allah, ou le nom du Prophète ou  l’un des 99 plus beaux noms divins , voire les attributs du Prophète, etc. Il est fondé sur la conservation du sens du Dhikr au moment de sa pratique, de telle manière qu’il ne devienne pas une répétition routinière et distraite. Par bien des aspects, le dhikr est proche de la prière du cœur, clef de voûte de la pratique spirituelle et mystique de l’Église d’Orient. Anawati, Louis Gardet, Mystique musulmane: aspects et tendances, expériences et techniques, J. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 9 septembre 2018 à 11:50. En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique.