Le Caravage et la peinture italienne du XVIIe siecle. Musée du Louvre, février-avril 1965. PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Nicolas Poussin – Le massacre des Le Caravage et la peinture italienne du XVIIe siecle. Musée du Louvre, février-avril 1965. PDF – Google Art Project.


Le Massacre des Innocents est un tableau peint à Rome par Nicolas Poussin et conservé au musée Condé à Chantilly en France. Poussin concentre sa composition sur le massacre d’un seul innocent par un soldat et se focalise plus particulièrement sur le hurlement de la mère qui cherche à arrêter le meurtre de son enfant. Le peintre a tiré son inspiration d’œuvres de Raphaël, de Guido Reni et du Caravage. Pablo Picasso pour des personnages de son chef-d’œuvre Guernica, il influence aussi profondément Francis Bacon et de nombreux artistes contemporains qui reprennent sa composition ou certains de ses détails. Aucun document ne permet de connaître les circonstances précises de la commande du tableau, mais Vincenzo Giustiniani, noble italien originaire de Gênes, en est probablement à l’origine.

Il s’agit d’un grand collectionneur, amateur notamment de l’œuvre de Caravage et qui possède à sa mort près de 600 tableaux. Ces trois derniers tableaux sont des dessus-de-porte, tout comme le tableau de Poussin, placé à 2,30 mètres du sol. La Mort de Cicéron, par François Perrier, Château de Bad Homburg. Paysage champêtre avec deux groupes de personnages à gauche et à droite, ainsi qu’un ange dans le ciel. Paysage avec Junon et Argos, par Nicolas Poussin, Gemäldegalerie, Berlin. La vierge sort d’un tombeau soutenue par des anges dans un décor antique. L’Assomption de la Vierge, par Nicolas Poussin, National Gallery of Art.