LA DEVOYEE. Le roman de la Traviata PDF

Gilles Leroy recevant le prix Marcel Pagnol 2015. Titulaire d’un DEUG en lettres et arts en 1977, il LA DEVOYEE. Le roman de la Traviata PDF ensuite sa licence puis sa maîtrise de lettres modernes en 1979.


Les mémoires apocryphes, mais parfaitement vraisemblables, historiquement avérées ou plausibles de Marie du Plessis, la Traviata, reconstituent, à travers cette fiction, un destin tragique et une époque flamboyante.

Gilles Leroy abandonne le cursus universitaire. Il voyage et se passionne pour les littératures américaine et japonaise, qu’il étudie seul. En juin 2013, alerté par l’équipe municipale de Bagneux, sa ville de naissance et décor de plusieurs de ses romans et nouvelles, il lance un  Appel pour la création d’un grand lycée à Bagneux . Très étendue, très jeune, la ville à la population diverse et souvent défavorisée ne dispose en effet d’aucun lycée généraliste, condamnant de facto ses enfants à une orientation systématique vers l’enseignement technique et professionnelle. En novembre 2014, avec la maire Marie-Hélène Amiable, il rencontre Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, qui retient le projet et lance les premières études de faisabilité. L’Amant russe, Les Maîtres du monde, Les Jardins publics etc. Le père est souvent absent de cet univers, la mère à la fois pesante et adorée.

La critique littéraire, unanime, salua l’ouvrage Maman est morte, paru en 1990 et réédité plusieurs fois, comme étant  bouleversant . Ce livre était en fait le récit, sous la forme d’un journal intime, des derniers instants de la mère de l’auteur, emportée à toute allure par un cancer du sein. Dans Les Maîtres du monde, l’auteur décrit avec minutie l’évolution d’un personnage, Joy, atteint d’un bec de lièvre total, dont tombe amoureux le compagnon du narrateur. Dans Champsecret, roman en forme de journal intime, l’auteur et le narrateur se confondent pour ne faire plus qu’un, puisque les deux se nomment Gilles Leroy et vivent à la campagne avec leur chienne, sans toutefois que soient nettement établies des frontières entre réalité et fiction.