La danse africaine : Apprendre à danser chez soi PDF

Le genre se développe en tant que mouvement culturel et artistique aux États-Unis, à New York, dans la danse africaine : Apprendre à danser chez soi PDF South Bronx au début des années 1970. Cette expression musicale est elle-même souvent appelée rap, ce qui constitue un raccourci dans la mesure où ce terme ne s’applique qu’à la parole, scandée et saccadée propre au MCing. Le hip-hop new school désigne la seconde vague du hip-hop, ayant émergé entre 1983 et 1984 avec des chansons de groupes comme Run-D.


DJ Kool Herc est reconnu comme l’un des pionniers du genre. Les block parties incorporent des DJs, qui jouaient des genres de musique populaire, en particulier funk et soul. Avec un accueil positif, les DJs commencent à isoler les breaks percussifs des chansons populaires. Ainsi, le hip-hop donnait un meilleur sens à ces ghettos.

Le rap, MCing ou emceeing, est un style vocal dans lequel le chanteur parle, généralement sur un morceau instrumental ou synthétisé. Ils incorporent également synthétiseurs et boîte à rythmes. Les rappeurs peuvent écrire, mémoriser, ou improviser leurs paroles et les chanter a cappella ou pendant un morceau. Cependant, la majeure partie du genre est accompagné de rap, en partie de rap féminin. Les traditions afro-américaines signifyin’, les insultes rituelles, et la poésie influence la musique hip-hop. Jalal Mansur Nuriddin influence l’environnement social dans lequel le hip-hop a été créé.

Plus tard, les MC varient de rythme et de style vocal, avec quelques brèves rimes, souvent à caractères sexuels ou scatologiques, afin de se différencier des autres et de divertir le public. Ces premiers groupes de rap incorporent des insultes rituelles. Il y avait souvent collaborations entre gangs, comme l’Universal Zulu Nation d’Afrika Bambaataa—actuellement une organisation internationale. La musique hip-hop est influencée par le disco et le contre-coup qui lui est associé. Selon Kurtis Blow, le tout premier chanteur de Rap à avoir signé avec un Major avec le tube The Break, les premiers jours du hip-hop se caractérisent par la division entre fans et détracteurs du disco. Cependant, en 1979, la boucle ou chanson disco instrumentale devient de plus en plus la base de la musique hip-hop.