L’Empereur Aurélien et son temps PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La Liseuse de L’Empereur Aurélien et son temps PDF, vers 1770, conservée à la National Gallery of Art, Washington.


Dans la période troublée du IIIe siècle, où l’existence même de l’empire romain était menacée, de l’intérieur et de l’extérieur, la figure de l’empereur Aurélien (v. 314-375) émerge avec une force exceptionnelle.

Personnage capital, mais injustement méconnu par la faute d’historiens qui hésitent à s’aventurer hors des périodes dites classiques, Aurélien revit aujourd’hui grâce à Eugen Cizek qui trace un portrait neuf et captivant de ce réformateur qui sut unifier l’Empire.

Mais Eugen Cizek va au-delà de la traditionnelle biographie, sin exhaustive et innovatrice soit-elle. Historien des mentalités, il dresse aussi le tableau d’une société en pleine mutation, et nous montre comment, dans les esprits et les structures sociales, se préparaient déjà les bouleversements d’où allait sortir l’Europe.

L’empereur Aurélien et son temps n’est pas seulement la vie d’un souverain exceptionnel, mais le tableau d’un siècle capital.

Professeur de langues et littératures classiques à l’Université de Bucarest, Eugen Cizek enseigne également à l’Université de Lyon. Il a notamment publié L’Époque de Trajan, Mentalité et institutions politiques romaines et Néron.

Le roman est un genre littéraire, caractérisé essentiellement par une narration fictionnelle. La place importante faite à l’imagination transparaît dans certaines expressions comme  C’est du roman ! Depuis son apparition, le genre romanesque a connu de nombreuses évolutions formelles et mises en question, aussi bien dans sa réception publique que du fait des écrivains. Histoire et aussi avec la généralisation de l’apprentissage de la lecture par l’école et la diffusion imprimée. Toute tentative de définition satisfaisante du roman est étroitement liée à l’identification de ses origines. Ainsi, nombreux sont les théoriciens du roman qui ont cherché à appuyer leurs théories génériques sur des théories étymologiques.

Voilà pourquoi une entrée satisfaisante pour tenter de définir le terme de roman peut se trouver dans l’origine même de ce mot. Au Moyen Âge, l’usage du latin se restreint aux textes écrits tandis que les communications orales se font en langue romane. Le latin n’étant connu que d’une minorité de la population, constituée essentiellement de religieux et de lettrés, il faut alors transcrire ou écrire en langue romane certains textes afin de les rendre accessibles à un public plus large. Le terme se met à désigner progressivement un genre littéraire à part entière.