L’état dangereux. Un jugement déguisé en diagnostic PDF

La notion de danger s’explicite différemment dans le sens commun et dans un contexte scientifique ou industriel. L’état dangereux. Un jugement déguisé en diagnostic PDF dangerosité est une notion hautement subjective. Il est opportun de différencier la situation dangereuse de l’état dangereux.


De tous les pouvoirs revendiqués et exercés aujourd’hui par les experts-psychiatres, le plus redoutable est inconstestablement celui qui consiste à fixer le degré de dangerosité des criminels et des malades mentaux. D’abord parce qu’une erreur diagnostique peut entraîner des enfermements aussi injustes qu’inutiles : une peine supplémentaire d’emprisonnement dite  » de sûreté  » pour les premiers ; un internement psychiatrique dit  » d’office  » pour les seconds. Ensuite parce qu’un certificat d’innocuité sociale imprudemment délivré peut permettre, inversement, la perpétration d’un nouveau crime. La question qui est posée ici est de savoir si la médecine psychiatrique est vraiment capable de porter, avec toute l’objectivité requise, de tels diagnostics et, si oui, sur la base de quels critères et à la suite de quelles investigations. Ou s’il ne s’agit pas là d’un moyen détourné visant à mettre les juges à l’abri des doutes (inhérents à leurs fonctions) susceptibles d’entraver leurs décisions, donc à assurer plus efficacement l’ordre public et la sécurité des personnes tout en sauvegardant, sous couvert de scientificité, les apparences d’une bonne justice. Tel est le sujet de réflexion proposé ici aux magistrats, psychologues, psychiatres, criminologues et auxiliaires de justice.

Un danger, dans l’acception anthropique la plus commune, est une menace susceptible d’altérer significativement l’intégrité physique d’une personne, selon une gravité pouvant aller jusqu’à la mort. Ce sens est souvent détourné de façon métaphorique pour évoquer un risque bien plus anodin, par exemple lorsqu’on évoque la possibilité de l’échec d’une entreprise quelconque. Le danger engendre souvent la peur et incite à la prudence. Y faire face nécessite du courage ou parfois de l’inconscience. En l’absence de danger, on se sent en sécurité. Plus qu’un néologisme, la dangerosité est un concept moderne, utilisé parfois à la place du mot danger, à tort. L’idée est que, même si quelque chose ou quelqu’un n’est pas réellement et objectivement dangereux, il pourrait l’être potentiellement.

Le terme est parfois remplacé par ceux de nocuité ou périculosité, traduction littérale, par création d’un néologisme, de la periculosità italienne. Les sciences telles que la cindynique ou la riscologie, ainsi que les réglementations nationales ou internationales visant à protéger les sociétés et leur environnement, s’efforcent de clarifier et maîtriser ces concepts. Danger, ou phénomène dangereux : Cause capable de provoquer une lésion ou une atteinte à la santé. Situation dangereuse : Toute situation dans laquelle une personne est exposée à un ou plusieurs dangers. En particulier, dans l’industrie, le  danger  est un concept règlementé par la législation internationale, et par les différentes législations nationales, à travers ce que l’on appelle la sécurité industrielle. La commission vérifie la dangerosité du produit – hors produits alimentaires- et informe les autorités nationales pour qu’elles prennent les mesures adéquates : Saisies, consignations, retraits, rappels, suspension de commercialisation voire décrets d’interdiction.

Le site  Rapex  – mis à jour de manière hebdomadaire- décrit les produits incriminés avec leur photo, leur pays d’origine et le danger qu’ils font courir. Menacer c’est informer quelqu’un sur le mal que je peux lui faire. Maîtrise des risques et sûreté de fonctionnement : Repères historiques et méthodologiques, Paris, Lavoisier, coll. SRD Sciences du risque et du danger , 2008, 118 p. Explication linguistique de Bernard Cerquiglini sur TV5.