Je suis debout PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Je suis debout PDF de William Ernest Henley par Leslie Ward publié dans le Vanity Fair du 26 novembre 1892. I am the captain of my soul. Invictus est un court poème de l’écrivain William Ernest Henley qui fut cité à de très nombreuses reprises dans la culture populaire anglophone, ce qui contribua à le rendre célèbre.


« Je capte les pensées fugitives, la prose bop spontanée, le cut-up des langues, sans hiérarchie, ni sélection. Rien que la vie brute ». Dans ce recueil mêlant poèmes publiés et inédits, Lucien Suel se joue de toutes les formes possibles ; vers justifiés, sonnets, calligrammes, alexandrins, haïkus, prose poétique. Comme le monde, son monde, se fond dans ses poèmes, il est question ici des paysages du Nord hérissés de terrils, de la femme aimée, de bocks de bière, d¹accessoires du quotidien, des ancêtres et des morts, de fruits et légumes, d’animaux de tout poil, de rock, de culture internet ou encore de la Beat generation. Une poésie qui associe émerveillement et résistance, contraintes formelles et liberté de ton, sans oublier une sérieuse dose d’humour.

C’était le poème préféré de Nelson Mandela. 1875 sur son lit d’hôpital, à la suite de son amputation du pied. William Henley disait lui-même que ce poème était une démonstration de sa résistance à la douleur consécutive à son amputation. Lorsque le texte est écrit, William Henley a vingt-cinq ans. Il survivra à son opération et vivra avec un seul pied jusqu’à l’âge de cinquante-trois ans.

Ce poème est publié pour la première fois en 1888 dans un recueil d’Henley, au sein d’une série de quatre textes sur la vie et la mort. Si l’épicurisme et le stoïcisme ont le même objectif, la recherche du bonheur par la tranquillité de l’âme, ces philosophies se distinguent dans leur vision du monde et leur morale. Les stoïciens ont une vision panthéiste tandis que les épicuriens une vision matérialiste. Les premiers sont investis par l’ordre du monde, les seconds simplement par eux-mêmes et leur entourage. I have not winced nor cried aloud.

My head is bloody, but unbowed. Finds and shall find me unafraid. Ma tête saigne mais reste droite. Je suis et je resterai sans peur. Je suis le capitaine de mon âme. Une âme à la fois noble et fière.

Je ne veux pas me rebeller. Je suis debout bien que blessé. Je ne vois qu’horreur et ombre. Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Ce poème joue un grand rôle dans la vie de Nelson Mandela durant sa période d’incarcération à Robben Island. On retrouve également une référence à ce poème dans le livre Réfléchissez et devenez riche de l’écrivain Napoléon Hill. Plusieurs références à ce poème se retrouvent dans la première saison et lors de l’épisode 6 de la troisième saison de la série Les Frères Scott. Le deuxième quatrain du poème est cité dans le jeu vidéo Mass Effect 3 par le personnage d’Ashley Williams. Il est aussi repris dans le livre Cœur brisé par la maladie d’Adrien Michon.

Des extraits de ce poème sont cités dans le roman Le Quatrième Soupirail de Marie-Sabine Roger. Pelham Grenville Wodehouse l’évoque dans Toujours prêt, Jeeves ? Le poème a inspiré les Jeux Invictus, jeux multisports internationaux pour soldats blessés et handicapés. En 1998, le groupe de heavy metal Virgin Steele sort un album intitulé Invictus, inspiré en partie par le poème, dans la chanson titre, Invictus, on trouve le vers  I am the king of my soul , référence directe au vers  I am the captain of my soul  du poème.