Invention politique de l’agglomeration (l’) PDF

La forme ressemble trop à un extrait de cours et nécessite une réécriture afin de correspondre aux standards de Wikipédia. Invention politique de l’agglomeration (l’) PDF ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


En pratique : Quelles sources sont attendues ? L’inverse de la spécialisation est la généralisation. La spécialisation peut s’appliquer à tout objet mais elle est souvent appliquée à un individu, un groupe, une entreprise ou un pays. Se spécialiser signifie acquérir des connaissances particulières ou d’affecter une machine à une tâche spécifique dans un domaine déterminé. Elle peut être autant individuelle que régionale ou nationale.

Mais la spécialisation suppose que l’on se procure les biens que l’on ne produit pas. La spécialisation est un phénomène visible à toutes les échelles : de l’individu au monde. En microéconomie, la stratégie de spécialisation consiste pour une entreprise à se concentrer sur un seul domaine d’activité afin d’en avoir la maîtrise, de profiter de l’effet d’expérience et de compétences spécifiques et complémentaires. En macroéconomie, dans la théorie des avantages comparatifs, la spécialisation est la capacité d’un pays à concentrer sa production sur un type de biens pour lequel sa compétence est la meilleure. Il laisse aux autres pays la production d’autres biens. Le rééquilibrage est réalisé grâce au commerce. La théorie des avantages comparatifs de Ricardo avance l’idée que les pays ont tout intérêt à se spécialiser dans les productions où ils sont les plus compétitifs et d’échanger les autres.

Ainsi, selon Ricardo, cette spécialisation engendre un gain de productivité dans l’ensemble des pays. Il prend comme exemple le Royaume-Uni et le Portugal avec les productions de vin et de draps. Dans ces deux productions le Portugal obtient une meilleure productivité. Comme Ricardo, Smith pense que l’intérêt de la spécialisation réside dans le gain de productivité. Mais Smith raisonne sur une échelle plus petite: celle de l’individu. Selon lui, elle permet l’emploi de savoir-faire très précis et efficace.

L’usage de machines adaptées au type de bien produit et la parfaite connaissance d’un secteur commercial étroit permet un gain de productivité. Smith quant à lui a créé la théorie de l’avantage absolue, forme primitive de la théorie de Ricardo selon lequel un pays doit se spécialiser selon son avantage absolu. Le taylorisme peut être considéré comme une application ou plutôt une extension de la théorie de Smith. Cette pratique prône la spécialisation au sein de l’entreprise: c’est-à-dire une séparation de l’ingénierie, du bureau des méthodes, de la fabrication qualifiée et de la chaîne de montage. Ces trois théories aboutissent à une spécialisation engendrant un gain de productivité important. Auparavant, l’ensemble de la chaîne de production se trouvait dans une même industrie.