Et je vis le regard des Chats Sauvages PDF

Très jeune, Mort Shuman, lors de ses études, se passionne pour la langue Française, qui deviendra sa troisième langue, après le Yiddish, et l’ Anglais. En 1964 et et je vis le regard des Chats Sauvages PDF notamment, ils écrivent plusieurs chansons ensemble.


Cette trame, tirée d une fable traditionelle mexicaine, dont Steinbeck a donné une version avec La Perle et dont ce texte est une autre version possible, inclut comme insert « Le Chat qui s en Va Tout Seul » de Rudyard Kipling. Un poème dramatique d une intensité auguë, tour à tour méditation sur la mer et sur le rivage ; questionnement sur l éternité, la verticalité des êtres ; et chaude évocation d une nature sauvage, tantôt fabuleuse tantôt hostile.

En tant qu’interprète, les chansons de Mort Shuman sont souvent des succès. Mort Shuman continue la composition, écrivant, notamment, quelques titres pour Eddy Mitchell, Michel Sardou et Johnny Hallyday. Après 1979, Mort Shuman sortira encore 4 albums, entre 1980 et 1991, mais ces derniers n’auront pas les succès de ceux des années 1970, avec aucun tube en particulier. 45 tours, ce titre est le dernier enregistré par Mort Shuman. Il meurt à 52 ans le 2 novembre 1991 dans un hôpital de Londres des suites d’un cancer du foie, laissant son épouse Maria-Pia Vezia et leurs trois filles, Barbara, Maria-Pia et Eva-Maria.

Pins-Francs, sur la rue Soubiras à Caudéran. 1968 : Jacques Brel is alive and well and living in Paris. 1980 : C’est encore loin l’Amérique ? Mort Shuman: Je suis heureux, texte de Norge mis en musique par Philippe-Gérard. 1971 : Jacques Brel Is Alive and Well and Living in Paris de Denis Héroux : le chauffeur de taxi.

Nicolas Gessner : Ron Miglioriti, le policier. 1976 : Rue Haute d’André Ernotte : David Reinhardt, le peintre. 1976 : Un type comme moi ne devrait jamais mourir de Michel Vianey : Anatole. 1977 : La Nuit de Saint-Germain-des-Prés de Bob Swaim : Germain Saint-Germain.

1977 : Plus ça va, moins ça va de Michel Vianey : Francis Million, le producteur. 1978 : Je te tiens, tu me tiens par la barbichette de Jean Yanne : Larsen, le producteur. 1981 : Les Héroïques téléfilm de Joël Santoni : Pascal. 1985 : La Lune d’Omaha téléfilm de Jean Marbœuf : le Sergent Reilly.