Dioclétien – L’Empire restauré PDF

Si ce bandeau dioclétien – L’Empire restauré PDF’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il est le fils aîné de l’empereur Carus, qui le nomme César en 270. En 283, lorsque Carus part en Orient combattre les Perses avec son second fils Numérien, il confie l’Occident à Carin, né à Narbo Martius, en l’élevant au titre d’Auguste.


Après plus d’un demi-siècle d’anarchie politique et militaire, l’arrivée au pouvoir de Dioclétien (244-311), soldat sorti du rang, a permis un redressement spectaculaire de l’Empire romain. Soucieux d’assurer la continuité du pouvoir impérial, Dioclétien a mis en place un système politique original, la tétrarchie, associant deux Augustes (Dioclétien, Maximien) et deux Césars (Constance Chlore, Galère). Dorénavant, l’Empire est partagé en quatre zones (Asie/Egypte; Italie/Afrique/Hispanie; Illyrie/Danube; Bretagne/Gaule).
L’ouvrage montre comment en vingt et un ans de règne, Dioclétien a réalisé de très importantes réformes politiques et administratives, fiscales et monétaires qui ont transformé en profondeur le monde romain entre 284 et 311. Malgré une action efficace, le « système tétrarchique » de Dioclétien n’a pas résisté au retrait volontaire  de son fondateur. Il faudra plus de vingt ans pour que la stabilité revienne, avec l’arrivée au pouvoir d’un empereur unique, Constantin.
L’auteur, spécialiste de l’Empire romain tardif, propose ici une biographie fouillée et originale qui met en avant le poids de cette figure unique, mêlant réalisme et utopie, liée à jamais à l’expérience inédite du pouvoir partagé. 
 
 
 
 
 
 

Carus meurt subitement en août 283, dans des circonstances mystérieuses, après une campagne victorieuse contre les Perses et avoir atteint Ctésiphon, leur capitale. Il partage la pourpre impériale avec son frère Numérien, qui commande la partie orientale de l’Empire. En Orient, la mort du second fils de Carus, Numérien, frère de Carin, le fait seul empereur romain mais ouvre la voie du pouvoir à Dioclétien, fin 284. Après avoir défait près de Vérone l’usurpateur Julianus, porté au pouvoir par une révolte populaire en Dalmatie, Carin se dirige à la rencontre de Dioclétien.

Il était le fils de Carus qui nomme Césars ses deux fils Carin et Numérien en 282. En 283, lorsque Carus, son père, part en Orient combattre les Perses avec son second fils Numérien, il éleva Carin né à Narbo Martius, au titre d’Auguste et eut, en partage, l’Italie, l’Illyrie, les Gaules, l’Espagne et l’Afrique. Il fait partie des empereurs illyriens. Les empereurs illyriens sont des empereurs romains qui gouvernent l’Empire romain entre 268 et 285. Ce nom provient de l’origine géographique de la majorité des empereurs qui la composent.

Ils sont en effet majoritairement originaires  de l’Illyrie, correspondant aux territoires compris entre le moyen Danube et la mer Adriatique. Carus meurt subitement en août 283, après 10 mois de règne, dans des circonstances mystérieuses : déjà malade, il aurait été frappé par la foudre dans sa tente. Dès que Carin eut appris que son père avait été frappé de la foudre, que son frère était mort assassiné par son beau-père, le préfet du prétoire APER en 284, Dioclétien est proclamé Empereur en novembre 284. Carin se montra plus dissolu et plus criminel que jamais. Il ne manqua pas de cœur pour conquérir l’empire qu’on lui disputait. En Occident, Carin ne semblait guère populaire.

Carin, souillé de tous les crimes, adultère, corrupteur assidu de la jeunesse, poussa l’infamie jusqu’à se prêter à des débauches. Il se souilla des vices les plus dégradants et des turpitudes les plus incroyables. II n’alla jamais au-devant des préfets ni des consuls. Carin et Numérien rendirent surtout leur règne remarquable en donnant au peuple romain des jeux embellis de nouveaux spectacles qu’on voit encore représentés en peinture dans le palais situé près du portique de I’Étable. Pour connaître en détail les turpitudes de Carin, lire Fulvius Asprianus, qui les expose toutes jusqu’à provoquer le dégoût. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 9 janvier 2019 à 18:43.

Tête de Dioclétien, musée archéologique d’Istanbul. 20 novembre 284 au 1er mai 305. Né dans une famille modeste de Dalmatie, Dioclétien gravit les échelons de l’armée pour devenir commandant de la cavalerie de l’empereur Carus. Après la mort de Carus et de son fils Numérien durant la campagne en Perse, il est proclamé empereur. Dioclétien sépare et élargit les services civils et militaires de l’Empire et réorganise le découpage administratif de l’Empire, instaurant le gouvernement le plus important et le plus bureaucratique de l’histoire de l’Empire. Empire et imposant un cérémonial de cour et une architecture officielle. La croissance de l’appareil bureaucratique et militaire, les campagnes constantes, et les projets de construction augmentent les dépenses de l’État et nécessitent une réforme fiscale globale.

En dépit de ses échecs, les réformes de Dioclétien ont fondamentalement changé la structure du gouvernement impérial romain et contribuent à stabiliser l’Empire économiquement et militairement, ce qui permet à l’Empire de perdurer encore deux siècles, alors qu’il était au bord de l’effondrement durant la jeunesse de Dioclétien. Les parents de Dioclès sont de statut modeste, et les auteurs critiques à son encontre ont prétendu que son père était un scribe ou un affranchi du sénateur Anullinus, ou même que Dioclès était un affranchi lui-même. La mort de l’empereur Carus laisse ses fils impopulaires Numérien et Carin comme nouveaux Augustes. Carin part rapidement pour Rome à travers la Gaule et y arrive en janvier 284.